Images violentes et jeux vidéo, attention à YouTube

Depuis le 2 décembre la violence est offerte en open bar pour tous, de 7 à 77 ans, dans les vidéos Gaming de YouTube !

Prenez garde si vos enfants ont l’habitude de regarder des YouTubeurs gaming, les règles ont changé. Depuis le 2 décembre, les vidéos contenant des scènes de violence sont accessibles à tous et plus seulement aux utilisateurs de plus de 18 ans.

Je vous explique : cette nouvelle politique permet désormais aux YouTubeurs de produire des séquences beaucoup plus violentes. En effet, ils ne seront plus gênés par les barrières de restriction de l’âge pour les monétiser.
Certains d’entre eux estimaient depuis longtemps qu’à moins de parler d’un jeu familial, 100% non violent, comme Minecraft, leurs vidéos ne pouvaient pas générer de revenus sur YouTube. Bref, qu’ils bossaient à l’oeil.

Les annonces de Youtube ce 2 décembre 2019. ©Twitter

Selon ces YouTubeurs, la plupart de leurs vidéos sont démonétisées parce que certaines scènes du jeux dont ils parlent sont justement jugées trop violentes.
Bref : c’est un vrai manque à gagner financier pour eux quand ils ne peuvent toucher les mineurs.

Une décision étonnante au pays de l’Oncle Sam.

Cette décision, d’ouvrir la porte à la violence pour les plus jeunes est vraiment surprenante quand on sait que YouTube appartient à Google et joue le jeu de l’ultra puritanisme américain.

Ce n’est pas parce que nous autorisons plus de séquences violentes dans les jeux vidéo que nous ne maintiendrons pas toujours une restriction fixe pour protéger les auditoires de la violence dans le monde réel.Précise la PDG de YouTube, Susan Wojcicki.

Plus facile à dire qu’à faire, quand on voit le réalisme de certaines scènes de violence dans des jeux vidéo ultra-réalistes, tels Detroit Becomes Human ou encore le très récent Death Stranding...

Continuant à s’excu...à s’expliquer...La plateforme précise que les vidéos uniquement articulées autour de contenus gaming gores ou de violence gratuite seront toujours modérées, démonétisées ou soumises à restriction d’âge.
Rassurant ? Pas tant que ça quand on ne connaît pas les règles qui seront imposées aux modérateurs et que l’on apprend que c’est surtout YouTube qui veut s’en mettre plein les poches au passage.

La violence dans Death Stranding, ressemble à s’y méprendre au réel. ©Death Stranding

En effet, cette décision unilatérale ne vise sans doute pas à octroyer davantage de liberté d'expression aux YouTubeurs, juste pour leurs beaux yeux.

Elle fait suite aux récentes déclarations de la PDG ,qui dévoilait son intention de s’adresser désormais à des annonceurs “musclés” !

Le public pour les diffusions de vidéo de jeux vidéo se développe à vitesse grand V, et manifestement, YouTube entend aussi profiter de cette manne.
Pour faire court, si les YouTubeurs ont davantage de pubs et de pubs grand public, YouTube voit ses propres revenus augmenter à vue d’oeil.
Une jolie histoire de profits qui va vous forcer à réellement surveiller ce que vos enfants regardent sur YouTube, puisque de contrôle parental, il n’en est plus question pour les YouTubeurs jeux vidéo !

On le sait désormais, les jeux vidéos ne rendent pas violents, mais il s’agit là d’éviter à de jeunes enfants de la violence gratuite, issue de jeux auxquels, ils n’ont en prime, même pas le droit de jouer.

Sur le même thème