«Red Dead Redemption 2» et «Call of Juarez : Gunslinger» : Deux jeux qui vont ravir les amateurs de western, mais pas qu’eux...

Vous ne pourrez pas y échapper. Le Western est de retour. Un univers globalement peu exploité dans les jeux vidéo mais qui explose cette année.

«Les légendes ne meurent jamais, elles reviennent plus puissantes que jamais» ou quand le héros d’un jeu vidéo culte s’adresse à celui du jeu le plus en vogue du moment !
Deux cow-boys.
Comme dans les westerns il faut en avoir !

©Techland

Silas Greaves le héros de «Call of Juarez : Gunslinger» interpelle ainsi Arthur Morgan de «Red Dead Redemption 2» en lui rappelant qu’il n’est pas dans le seul jeu où une légende de l’Ouest Sauvage fait régner l’ordre et la terreur...
Trait d’humour et preuve de reconnaissance entre deux studios de jeux qui se respectent.
Mais revenons à nos cow-boys et à «Red Dead Redemption 2».

Les immenses espaces de Red Dead Redemption 2 ©Rockstar Games

Le jeu risque d’être dans beaucoup de listes adressées au Père Noël. C’est le Véritable \"carton\" de cette fin d’année 2018. A lui tout seul, il a même engrangé plus de 725 millions de dollars durant son premier week-end d’exploitation. C’est dire l’engouement provoqué par cette plongée fascinante dans le Far West.
Et il y a de quoi.
Pour les amateurs de «Il était une fois dans l’Ouest», le jeu est purement magique. Vous interagissez de manière stupéfiante avec tous les personnages, même avec votre monture qui va, peu à peu, s’attacher à vos santiags, les décors sont magnifiques, et comme c’est un «Open World» le jeu n’est pas linéaire et vous pouvez juste passer du temps à vous balader en liberté dans les grands espaces dangereux. En plus, les missions sont extrêmement variées et souvent inattendues.

Il n’en reste pas moins que «Call of Juarez : Gunslinger» dans un style différent n’a pas à rougir de la comparaison.
Mais peut-on vraiment les comparer ?
D’un côté un blockbuster, léché, et réussi, de l’autre, un jeu à part.

Le style davantage BD de Call of Juarez : Gunslinger ©Techland

Dans «Call of Juarez, Gunslinger» le ton est volontairement très décalé, le personnage succulent de Silas Greaves, le chasseur de primes que vous incarnez semble tout droit sorti d’un opus de Quentin Tarantino. C’est un jeu drôle, second degré même.
Les paysages sont variés mais plus stylisés, l’histoire linéaire mais les codes du western parfaitement respectés. Petit plus : les informations historiques distillées dans les différents niveaux pour parfaire votre culture western.

De quoi vous faire plonger dans l'autre formidable jeu à la sauce Far West.

Bref : Vous avez l’embarras du choix entre deux opus différents. L’un assez réaliste qui vient de sortir, l’autre, plus truculent qui vous fera passer un vrai bon moment.
La balle, de revolver, est dans votre camp.

Red Dead Redemption 2, 69,99 Euros sur PS4 ou Xbox One
Call of Juarez : Gunslinger, inclus dans le catalogue Blacknut, à partir de 9,99 €/mois sans engagement.