Rennes : Le Stunfest, c’est ce week-end !

Les geeks adorent les conventions et les salons, ils peuvent s’y retrouver, échanger autour de leurs passions communes, et même acheter des produits dérivés. Il y a pourtant un salon qui occupe une place toute particulière dans les rassemblement de ce type, c’est le Stunfest.

Les jeux de combat occupent une place particulière au sein du paysage esport mondial.
Ces jeux, qui allient technique, réflexes et réactions au centième de seconde près, n’inspirent que du respect parmi les fans de sports électroniques. Des tournois existent un peu partout dans le monde, mais le plus connu en France s’appelle le Stunfest. Il a lieu à Rennes en Bretagne et débute aujourd’hui.

La scène du Stunfest, il y a du monde ! ©DR

Créé en 2005, le Stunfest était, à l’origine, centré autour des jeux de combat, mais aussi du rétro-gaming. C’est l’association rennaise “3 hit combo” qui est à l’origine du projet.
L’objectif du Stunfest est de proposer aux visiteurs de venir jouer à des jeux aussi divers que variés. Au fil du temps, le salon a évolué pour proposer de plus en plus de tournois. Deux d’entre eux sont immuables, King of Fighter et Street Fighter. Cette année, on pourra aussi assister à des tournois de Super Smash Bros Ultimate et Tekken 7, mais également à un tournoi de Windjammers, un jeu d’arcade de frisbee qui emprunte des éléments aux jeux de combat. Venez voir et c’est très drôle à regarder !

©DR

Depuis 2014, Le Stunfest se déroule au “Liberté” de Rennes, il accueille entre 10 000 et 12 000 personnes chaque année. Outre les tournois et la possibilité de jouer à de nombreux jeux, le Stunfest propose désormais des concerts et des conférences.

Le billet 3 jours coûte 45 €, la journée 15 €, et il y a des tarifs réduits ! Ces prix sont dérisoires quand on les compare à ceux d'événements esport plus connus, qui peuvent parfois frôler les 100 €, n’hésitez donc pas à y faire un tour.

En prime, l’ambiance du Stunfest est plus que bon enfant, idéale pour partager un bon moment en famille et découvrir l’ambiance magique des tournois de combat, ou bien (re)jouer à de vieux jeux, tous plus fun les uns que les autres.