Conflit israélo-palestinien, retrouver le dialogue grâce aux jeux vidéo.

Non, les jeux vidéo ne rendent pas violent. L'ONG Games for Peace prend même le contrepied de cette mauvaise réputation. Pour elle, jouer en ligne et ensemble pourrait aider à mettre en place un premier pas vers la réconciliation entre Israéliens et Palestiniens.

Imaginez des enfants palestiniens dans la même équipe que des enfants israéliens. Unis pour construire quelque chose ensemble. Et pas un mur pour les séparer. C’est le pari de Games for Peace une ONG qui a choisi Minecraft pour promouvoir la paix. Des élèves juifs et musulmans provenant de trente écoles d'Israël et de Palestine doivent collaborer par écrans interposés en vue de faire avancer le jeu. Ca ne tiendra pas, pensez-vous ? Eh bien détrompez-vous, cela dure depuis plusieurs années.

Le jeu pour recréer le dialogue et faire tomber les stéréotypes. ©Minecraft / Games for Peace

Quand les enfants se rencontrent dans le jeu, ils communiquent d'abord de façon indirecte. Ils sont plus concentrés sur le jeu lui-même. Mais pas à pas, ils créent des liens les uns avec les autres. Et quand ils se rencontrent enfin dans la vraie vie, ils sont très enthousiastes à l'idée de collaborer.

Encore plus fort :
Depuis 2007 à l’Université de Tel Aviv, se pratique le jeu PeaceMaker.
Ce “serious game” est inspiré de faits réels dans le conflit israélo-palestinien. L’ensemble des images et vidéos présentées est issu de vrais enregistrements et photos. Le jeu se pratique en solo, avec trois niveaux de difficulté. Le joueur endosse aux choix le rôle du Premier Ministre Israélien ou celui du Président Palestinien. La mission attribuée est de résoudre le conflit israélo-palestinien et ramener la paix dans la région avant la fin du mandat.
Et certains y arrivent.
Il y a donc de l’espoir.
Le but est que les palestiniens jouent le rôle du chef d’état israélien, et vice versa. Un changement de point de vue radical.

Pas facile de passer dans le camp adverse ! ©PeaceMaker

Suite à une étude réalisée sur 147 étudiants, les chercheurs ont observé que les participants avaient développé une connaissance plus fine du conflit. Qu’ils avaient pu prendre davantage de perspective vis-à-vis du conflit, qu’ils devenaient plus impartiaux. Cette étude a notamment confirmé l’idée que les serious games ont une réelle efficacité pédagogique dans l’apprentissage.

©PeaceMaker

Plus d'infos :
Games for Peace
PeaceMaker
How 'Minecraft' Is Connecting Kids Caught Up in the Israel-Palestine Conflict

SUR LE MÊME THÈME