La motion capture, quand on a besoin de l’humain pour animer des personnages.

La motion capture est de plus en plus utilisée dans les divertissements grand public. Ce n’était donc qu’une question de temps avant qu’elle arrive dans le monde du jeu vidéo, mais au fait, depuis quand l’utilise-t-on ?

Petite devinette, quel est le point commun entre Le Seigneur des anneaux, La planète des singes et FIFA 2018 ?
Gagné ! Andy Serkis.

On va parler de motion capture !

Mise en lumière par Andy Serkis avec son rôle de "Gollum" dans Le Seigneur des anneaux, la motion capture a trouvé un autre terreau fertile dans lequel se développer : les jeux de sport. Commençons par le commencement : la motion capture, c’est le procédé qui consiste à appliquer de petites boules blanches sur les articulations d’un acteur (ou ici, un sportif) afin d’enregistrer, avec des dizaines de caméras, ses moindres faits et gestes pour, ensuite, les retranscrire dans le jeu. Plus exactement, une fois la motion capture effectuée on obtient un “squelette” qui se meut avec le naturel d’un humain. C’est ce squelette qui sera “habillé” avec les caractéristiques physiques du personnage du jeu.

Un squelette de Motion ©Remy le Scornet

Les amateurs de foot le savent, les jeux FIFA utilisent cette technologie depuis un long moment déjà. Le premier FIFA à avoir utilisé de la motion capture était FIFA 07, il y a 12 ans déjà. Cette technologie permet un réalisme du mouvement incomparable, mais elle permet aussi de faire gagner énormément de temps aux développeurs. Ces derniers n’ont plus besoin de réaliser toutes les animations à la main, ce qui prenait un temps colossal à leurs prédécesseurs.
En plus de gagner du temps, on gagne en réalisme. Il est difficile de recréer des mouvements humains sans tomber dans la "vallée dérangeante", cette théorie de la robotique qui dit que plus un robot est réaliste visuellement, plus les petites imperfections nous perturbent. Vous vous êtes déjà senti mal à l’aise devant un visage réaliste mais pas parfait dans un jeu ? Alors vous avez déjà visité cette vallée.

Mass Effect Andromeda plonge tête la première dans la vallée dérangeante ©Bioware

Bigben se sert de cette technologie pour ses jeux de sport comme Tennis World Tour. Pour son prochain jeu, Spike Volleyball, la simulation de Volley en salle a fait appel au studio parisien Black Sheep pour réaliser les captures des différents gestes techniques essentiels du Volley, comme le smash.

Tout est trés clair dans la vidéo qui suit :

Spike Volleyball - Motion Capture ©Bigben Interactive

Mais la motion capture n’est pas réservée qu’aux jeux de sport, il est même fort possible que certains de vos jeux préférés aient utilisé cette technique, pourquoi ne pas vous amuser à trouver lesquels ?

Entre 2 épisodes de House of Card, Kevin Spacey incarne Jonathan Irons dans Call Of Duty : Advanced Warfare ©Activision

Des acteurs connus se cachent donc peut-être dans votre jeu favori !

Tennis World Tour :
sur Switch, PS4, Xbox et PC : 30 Euros
et dans le catalogue Blacknut, à partir de 9,99 €/mois sans engagement (essai gratuit de 14 jours).

Spike Volleyball sort le 5 février 2019 sur PS4, Xbox et PC : 70 Euros en précommande

LE LEXIQUE DU JEU VIDÉO