Les jeux favoris des stars du Foot.

On s’en doutait, les joueurs de foot professionnels aiment les jeux vidéo. Défouloir, moyen d’évacuer la pression avant un grand match, ou simple passe-temps pendant les transferts en bus ou en avion, quels sont les jeux coup de coeur des idoles du ballon rond ?

Publié le 02 Novembre 2018
Image principale : ©Equipe de France

Numéro un sur la liste : FIFA ! Eh oui, on a beau courir après un ballon toute la journée, on peut avoir envie de continuer manette en main le soir ! Fifa c’est le jeu de foot par excellence, et selon Thomas Meunier du PSG… Kylian Mbappé y serait très très fort, presque autant que Florian Thauvin, son pote marseillais. Il a même fait le buzz dans une vidéo, en s’invitant chez de jeunes fans médusés pour jouer à FIFA dans leur salon.

Quand Kylian Mbappé débarque chez des fans pour jouer à Fifa. Source Daylimotion (https://www.dailymotion.com/video/x6x3tl2) ©Kylian Mbappé

L’autre attaquant du Paris Saint-Germain, le brésilien Neymar, est fou de Counter Strike Global Offensive. Selon les informations de son propre compte en ligne, le footballeur brésilien aurait déjà passé l’équivalent de 8 mois de sa vie sur ce jeu.

Après des mois d'enquête, ses fans ont fini par trouver son pseudonyme  : EneJota, « NJ » en phonétique portugaise (ou espagnole), les initiales de « Neymar Junior ». Et comme on a le sens des affaires chez les Neymar, sa famille a sorti un jeu vidéo sur mobile en septembre dernier : Match MVP Neymar Jr. La star du PSG y donne des conseils tactiques, tandis que Neymar Sr gère votre carrière. Un jeu malin mais qui risque d'alléger rapidement votre porte monnaie.

Chez “les Neymar” on a compris que les jeux ça pouvait rapporter gros ! ©Neymar Jr

Et pour finir avec le PSG, Angel Di Maria et Javier Pastore jouent beaucoup à Call Of Duty en ligne. La guerre en direct. On est loin du ballon rond mais ça défoule.

Retour au foot, mais version gestion de club cette fois, c’est La Passion, avec un grand P, de Ousmane Dembélé littéralement accro à Football Manager et ça ne lui réussit pas. Dans le collimateur du Barça, Dembélé aurait prétexté une gastro-entérite après avoir raté un entraînement avec les Blaugrana, alors qu'en fait il ne se serait pas réveillé après une nuit entière passée à jouer en ligne avec des amis.

Et puis il y a Fortnite - Battle Royale. Le jeu inévitable et ses 150 millions d’adeptes dans le monde. Les footballeurs, eux aussi, se sont engouffrés dans le phénomène. Adil Rami a par exemple récemment avoué y jouer chez lui tous les soirs après les matches.

Antoine Griezmann en est le meilleur ambassadeur avec ses chorégraphies post but. Des chorégraphies calquées sur les danses (souvent payantes) des personnages du jeu.

Une aubaine pour le jeu, un tour de force même, profiter, gratuitement de Grizi c’est toucher 8,6 millions d’abonnés sur Instagram, 6,7 millions de fans sur Facebook et 3,4 millions de followers sur Twitter. Sans oublier les centaines de millions de téléspectateurs de la finale du Mondial !

Quant aux bleus, champions du monde, ils ont un jeu en commun, un jeu non violent, où il n’y a pas de ballons mais des carapaces de tortues et des peaux de banane : Mario Kart. Lors des rassemblements, les Bleus aiment sortir leur Switch pour enchaîner les courses sur les circuits déjantés du must de Nintendo.

Petite partie de Mario Kart en réseau après le déjeuner à Clairefontaine. Djibril Sidibé, Kingsley Coman et Thomas Lemar. ©Equipe de France

Pendant leurs saisons en club, tous ces jeux vidéo connectés permettent aussi aux bleus de se retrouver, de partager à distance des moments avec leurs amis ou leurs coéquipiers de l'équipe de France qui évoluent dans d'autres championnats. Plus qu’un moment de détente, un moment de retrouvailles et de cohésion !