Geekopolis, à mi-chemin entre la VR et l’Escape Game

Les Escape Games poussent comme des champignons depuis quelques années. On en retrouve un peu partout en France. Geekopolis, le petit dernier, change la donne. Entre acteurs et réalité virtuelle, quelles sont les particularités de cet escape game d’un nouveau genre ?

Vous aimez les Escape Games et la VR ? Alors, ne cherchez plus, votre prochaine sortie se fera à Geekopolis !
Ce nouvel escape game se situe à Saint-Denis, rue Ambroise Croizat. Geekopolis dispose d’une surface respectable pour son “aire de jeu” : 2000m².

Une fois les portes de Geekopolis passées, on est plongé dans l’obscurité, seule la déco, peinte en orange, illumine le bar de “la collectionneuse”, maîtresse fictive des lieux. La collectionneuse aime accumuler des objets singuliers, elle collectionne les mondes. Pour ce faire, elle les stocke derrière des portes, chacune d’entre elles a un style distinct qui reflète l’univers qu’elle renferme. On peut retrouver des portes rappelant des univers comme ceux de Stargate, Narnia ou encore Resident Evil. On peut également retrouver de nombreuses références à la pop culture, comme une tortue ninja, des PEZ à l’effigie des héros de notre enfance et caetera.

Une porte vers un monde “science-fiction” qui n’est pas sans nous rappeler Stargate ©Geekopolis

Mais on n’est pas venu pour jouer les Valérie Damidot, on est venu pour “Mutation”, un escape game qui saura ravir tous les fans de Resident Evil. Le concept est simple, vous êtes appelé par une multinationale pharmaceutique afin de régler un “petit souci”. Le contact avec l’un de leurs laboratoires a été coupé après que l’un des scientifiques ait pris quelques initiatives. Résultat, tout le laboratoire est infecté, envahi par un virus. Votre équipe et vous, allez devoir comprendre ce qu’il s’est réellement passé et endiguer une pandémie en devenir.

L’expérience de “Mutation” est géniale, on se prend vraiment au jeu et le sentiment d’urgence face à un danger planétaire est plus que présent. Durant notre aventure, on va croiser plusieurs personnages, tous joués par des intermittents du spectacle. Ces derniers nous feront passer par de nombreuses émotions (surtout ceux de la clinique). Durant le briefing d’avant partie, il nous est précisé qu’il ne faut en aucun cas les toucher, ce que l’on ne comprend pas très bien. On a beaucoup mieux compris cette règle une fois plongé dans la partie.
Mutation dure deux heures, mais on ne les voit jamais passer. Après, peut-être que notre amour de Resident Evil joue un peu, l’ambiance en est très proche.

©Geekopolis

La partie “Escape Game” de Mutation dure une heure et demie, d’après l’attachée de presse, il n’est pas rare que le maître du jeu doive aider les joueurs qui sont bloqués. Après cette heure et demie, on vous équipe de casque VR et vous allez devoir dégommer du zombie par paquets de douze. Cette partie VR dure une bonne demie heure, On ne va pas se mentir, la VR est en deçà de ce que l’on peut trouver dans d’autres lieux spécialisés. L’expérience reste cependant très prenante, en même temps, tout le monde aime mettre des headshotsà des zombies.

Le seul autre souci rencontré est un peu plus personnel, mais il peut concerner pas mal de monde. J’ai des lunettes, jusque la rien de bien grave. Là où le bât blesse, c’est que l’on s’équipe du matériel VR seul, et que j’avais mal mis le casque VR, du coup ma vision devenait floue par moment.

Si vous êtes à la recherche d’un Escape Game immersif, Geekopolis va vous ravir. Premièrement parce qu’il dure deux heures, mais aussi grâce à la performance des acteurs rencontrés lors de la partie. Si vous êtes un fan d’Escape Game, on ne peut que vous conseiller d’aller faire un tour sur la ligne de RER B du côté de Saint-Denis, en revanche, si vous cherchez une expérience VR pure et dure, passez peut être votre chemin.

L’autre aspect qui peut poser problème est le prix, 60 € la partie. Mais celle-ci dure deux heures, là ou un escape game classique vous coûtera 30 € pour une heure, ce qui, somme toute, n’est pas si exorbitant que ça.

Sur le même thème