Des pédophiles sur YouTube

Cela fait un moment que certains Youtubeurs interpellent la plateforme de diffusion des dérives que peut engendrer le partage de vidéos. Des réseaux pédophiles pullulent sur le site le plus visité d’internet. Conséquences : des annonceurs comme Fortnite ou Disney, ont même décidé de retirer leurs publicités du site.

Eh non, il n’y a pas que des vidéos de chats et de Squeezie sur YouTube !
Tout un pan du site a de quoi faire froid dans le dos.
Une communauté de pédophiles a pris ses aises sur la plateforme.
Des vidéos qui montrent des enfants en train de faire du sport ou de jouer à la piscine ont été prises d’assaut. Ces vidéos sont clairement des films de vacances. Mais quand on ne sait pas mettre une vidéo en privé, n’importe qui peut tomber dessus.
C’est grâce à cette méconnaissance des paramètres de publication que plusieurs réseaux pédophiles ont pu proliférer.

Même si la sonnette d’alarme est tirée depuis un bon moment par certains Youtubeurs, comme "LE ROI DES RATS" (à suivre absolument), peu de mesures ont été prises par Google, société mère de Youtube, contre les dérives de ses visiteurs.

LE ROI DES RATS : Le youtuber lanceur d’alerte. Incontournable pour les familles. ©LE ROI DES RATS

En ce début d’année 2019, Il se pourrait que les choses changent (peut-être !) enfin. Après avoir découvert que leurs publicités étaient diffusées avant ce genre de vidéos anodines, Epic Games (Fortnite) ou encore Disney, pour ne citer qu’eux, ont décidé de retirer leurs annonces de la plateforme.
Elles ne souhaitent plus que leurs produits soient associés à ce genres de contenus. Non pas à cause du contenu lui même, mais à cause du contenu des commentaires. Cette décision a été prise avant tout pour éviter un désastre médiatique. C’est pourtant le meilleur moyen de faire réagir YouTube, qui vit de ses revenus publicitaires. Si les annonceurs de poids quittent la plateforme, c’est tout son système économique qui s’effondre.

Susan Wojcicki, directrice général de YouTube ©Google

Pour résoudre le problème, YouTube a fermé 400 chaînes et supprimé plusieurs milliers de commentaires immondes.
Les 400 comptes incriminés, partagent des commentaires qui parlent sans filtres de rapports pédophiles ( on a décidé de vous les épargner, c’est immonde !). Des commentaires échangés sous des vidéos anodines de petites filles qui font de la gym, de petits garçons en maillot de bain ou encore sous ces fameuses vidéos familiales de vacances dont nous parlions au début de cet article. Sans oublier les chaînes qui exploitent des enfants pour faire de la promo de marques.
Certaines sont même des repères, des nids, à prédateurs sexuels.

Du côté de YouTube, on affirme, toujours et encore, tenter de chercher une solution, mais le problème est tellement vaste, et la réponse si tardive, que le travail s’annonce titanesque.

A vous, donc, de ne pas poster n'importe quoi en public sur YouTube, et à vous de contrôler ce sur quoi peuvent tomber vos enfants.
Vous leur avez bien appris à traverser la route !

Sur le même thème