Sherlock Holmes : The Devil's Daughter : un point and click pas comme les autres

Mêlant scènes d’action, exercices d’adresses et analyses d’indices, ce "Sherlock Holmes : The Devil's Daughter" est un jeu prenant et original. Idéal à jouer à plusieurs.

Vous vous sentez l’âme d’un grand détective ?

Sherlock Holmes : The Devil's Daughter vous donne les clefs du 221 bis Baker Street. Vous incarnez Sherlock Holmes et il va falloir vous creuser les méninges pour résoudre les différentes enquêtes proposées au héro de Sir Arthur Conan Doyle.

©Bigben Interactive - Frogwares

Mêlant mécanismes de jeux d’action, de jeux de réflexion et de point’n click, Sherlock Holmes : The Devil's Daughter est un jeu complet.
Il requiert des réflexes (scènes au ralenti où il faut cliquer sur le bon élément), de l'intuition (choix entre plusieurs actions, ou plusieurs échappatoires) et un peu d'adresse (scènes d'équilibres). Vos méninges sont également mises à l'épreuve lors de passages puzzles ''à la Tomb Raider'', ou des scènes de crochetage (Elémentaire mon cher Watson).

©Bigben Interactive - Frogwares

Cinq enquêtes à résoudre

Votre objectif, si vous l’acceptez (mauvaise référence c’est ça ?), résoudre cinq enquêtes différentes, mais toutes reliées entre elles par un fil rouge. Vous devrez analyser les personnes que vous rencontrerez pour avoir un maximum d’informations lors des interrogatoires. Tel Benedict Cumberbatch, vous allez devoir prêter attention au moindre détail, que ce soit des détails physiques ou vestimentaires.
Dans d’autres phases de jeu vous devrez fouiller chaque pièce avec minutie afin de retrouver des indices précieux. Le jeu vous demande aussi de prendre en filature certaines personnes suspectes tout en vous invitant à découvrir les rues du Londres du XIXème siècle.

©Bigben Interactive - Frogwares

Une vraie réussite

On a vraiment l’impression d’être plongé dans l’univers du Londres victorien. A vous l’ambiance oppressante de Whitechapel et le "smog" sur la Tamise.

Ce jeu est un petit bijou, les phases d’analyse de vos interlocuteurs sont clairement l’autre point fort du jeu. Tel le vrai Sherlock, on a envie de réussir à analyser chaque personnage rencontré dans les moindres détails, de deviner ses secrets les plus sombres.

La partie la plus intéressante du jeu consiste alors à combiner ces différents indices et analyses pour créer des arbres de réflexion. A vous alors, en tant que joueur, de faire fonctionner votre matière grise en choisissant des hypothèses. Une fois toutes les hypothèses mises en commun, une conclusion est alors proposée dans l'esprit de Sherlock. Mais attention : elle peut être incorrecte. C'est là tout l'intérêt du jeu : le fin limier peut se tromper.

Cerise sur le Pudding : le jeu est entièrement doublé en français, et par les comédiens du doublage officiel de la série britannique Sherlock (BBC).

Sherlock Holmes : The Devil's Daughter permet de découvrir l’univers de Conan Doyle aux plus jeunes avant de leur mettre les livres entre les mains. Un opus absolument génial à jouer en famille.

SUR LE MÊME THÈME