Comprendre les jeux vidéo. On vous explique : les rogue-like

Les rogue-like sont des jeux qui existent depuis la préhistoire du jeu vidéo, mais qui ont su trouver un second souffle ces dernières années. Aussi différents que nombreux, réussir à identifier ce genre de jeux peut être un vrai casse-tête.

Un peu d'étymologie pour commencer :
Les rogue-like (similaire à Rogue) sont des jeux construits comme leur ancêtre "Rogue".
Rogue est un jeu vidéo créé en 1980 sur BSD Unix4. Il était le premier jeu vidéo à adapter les mécanismes du jeu de rôle classique Donjons et Dragons. Il générait notamment des donjons différents à chaque partie, pour offrir, sans fin, une nouvelle aventure au joueur.

GoNNER, un rogue-like minimaliste ©Art in Heart

Les rogue-like, des jeux générés aléatoirement

Les rogue-like sont des jeux générés aléatoirement, c’est à dire que chaque partie est différente de la précédente. Le donjon que vous arpentez aura le même nom, mais sa topographie ne sera pas la même. Idem pour les objets que vous pourrez découvrir à l’intérieur.
Les parties durent en moyenne une heure, deux pour les jeux les plus longs.
Ne baissez pas les bras trop vite, vos premières parties se solderont par des morts très rapides, le temps que vous vous habituiez aux mécaniques du jeu et que vous compreniez l’effet des "items" que vous allez croiser. Ces jeux vous forcent à apprendre de vos erreurs.
Le gameplay n’est pas très compliqué, mais la moindre erreur peut être fatale.

Ce sont des jeux formidables pour apprendre la persévérance.

Prenons un exemple, et même deux :
Dans Gonner, si vous arrivez à court de munitions, vous êtes marron, la partie va s’achever très vite (vous allez mourir).
Dans The Flame in the Flood, on vous demandera de survivre avec le peu de ressources que vous trouverez, sinon c’est la mort par inanition.

Screenshot de The Flame in the Flood ©The Molasses Flood

Rogue-like est un terme assez générique, vous y trouverez aussi bien des jeux de tir nerveux comme Enter the Gungeon, que des jeux plus posés comme Darkest Dungeon, qui vous met à la tête d’une escouade de 4 mercenaires tentant de nettoyer les alentours d’un village maudit avec des combats au tour par tour.
Pour les plus stratégiques (et les plus patients) d’entre vous, FTL : Faster Than Light vous propose de gérer l’équipage d’un vaisseau spatial à travers le cosmos pour endiguer une attaque rebelle.

Votre vaisseau dans FTL : Faster Than Light ©Subset Games

Le seul vrai point commun entre tous ces jeux, c’est que chaque mort est définitive. Si votre personnage meurt, vous pouvez lui dire adieu, et son équipement disparaît avec lui. Vous pouvez sauver et quitter la partie en cours à tout moment, mais c’est tout. Il faudra donc faire les bons choix pour pouvoir voir l’écran de victoire. Votre sauvegarde s’efface à chaque fois que vous mourez. Attention cependant, tous les "die and retry" ne sont pas des rogue-like. La génération aléatoire est primordiale pour les rogue-like, c’est justement le mélange d’aléatoire et de die and retry qui fait le succès du genre.

Le "Shop" d’Enter the Gungeon, ne tentez pas de tirer sur le patron, vous le regretteriez ©Devolver

Pour bien saisir ce qu’est un rogue-like, il y a quelques termes de vocabulaire à connaître :

Génération aléatoire

C’est comme ça que sont créés les niveaux des rogue-like. Pas la peine de retenir la carte du donjon par cœur, elle sera complètement différente lors de votre prochaine partie.

Un ou Une run

Une partie, tout simplement. Les rogue-like sont des jeux courts par nature. Ils se finissent théoriquement assez vite, si on réussit à rester en vie.

Die and retry

Mourir et recommencer. C’est le concept même des rogue-like ; on lance une run, soit on la gagne, soit on la perd. Le côté piège de ces jeux réside dans le fait que bien souvent, on relance une partie dans la foulée. On se dit toujours "une petite dernière", un peu comme avec des chocolats.

Les items

Ce sont les objets que vous allez pouvoir ramasser (looter). Ce sont des améliorations permanentes de votre équipement. Une grande partie de l’attrait des rogue-like réside dans les items, certains proposent des babioles classiques comme des armes à feu (ou des épées, tout dépend du jeu). D’autres, comme The Binding of Isaac, proposent tout un panel d’objets plus farfelus les uns que les autres.

Le shop

Le magasin. C’est dans ce dernier que vous pourrez acheter toute sorte d’items en échange de quelques menus deniers. Mais pas que, on y trouve aussi des consommables.

Un consommable

Un consommable est un objet à utilisation unique, comme les petites clefs dans les donjons de Zelda.

Ce qui nous fait encore et toujours revenir sur les rogue-like, c’est cette envie d’aller toujours plus loin, voir ce qu’il y a dans le niveau d’après. En ce sens, les rogue-like sont très proche des jeux d’arcades d’antan. Si vous cherchez un brin de nostalgie ou un nouveau défi, les rogue-like sauront vous occuper un moment.

Nos rogue-like favoris

The Flame in the Flood : Disponible sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, Microsoft Windows, Mac OS, 14€99.
Disponible sur Blacknut, à partir de 9,99 €/mois sans engagement (essai gratuit de 14 jours).

GoNNER : Disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Microsoft Windows, macOS, Linux, Mac OS, Xbox One 9€99.
Disponible sur Blacknut, à partir de 9,99 €/mois sans engagement (essai gratuit de 14 jours).

Enter the Gungeon : Disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One, Microsoft Windows, Linux, Mac OS, 14€99

Darkest Dungeon : Disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, iOS, PlayStation Vita, Xbox One, Microsoft Windows, Linux, Mac OS, 22€99

The Binding of Isaac : Rebirth : Disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, iOS, PlayStation Vita, Xbox One, Microsoft Windows, Linux, Mac OS, 3DS, 14€99

LE LEXIQUE DU JEU VIDÉO