Dyslexiques, dyspraxiques, des jeux vidéo pour les dépister et pour les aider

Pas facile de détecter et de corriger les symptômes des troubles DYS. Et si on passait par la case jeux vidéo ?

Les troubles DYS, c’est le cauchemar des parents. Avoir des enfants intelligents mais perdus dans la brume des lettres et des chiffres …..Pourtant la plupart des jeunes souffrant de troubles DYS sont trop peu souvent dépistés et rééduqués bien tard. La faute à un système scolaire qui ne forme pas ses enseignants à ces troubles hyper courants (6 à 8 % des élèves)et qui n'alertent pas les parents.

Pourtant, de simples jeux d’action peuvent aider les dyslexiques dans l’acquisition de l’écrit.

2013... Il y a 6 ans déjà. Une équipe italienne de chercheurs démontrait pour la première fois que des enfants dyslexiques entraînés sur des jeux vidéo avaient de bien meilleures performances en lecture. Des démonstrations reproduites deux ans plus tard par des chercheurs d’Oxford en Grande Bretagne, puis en 2017 par une équipe de chercheurs de Grenoble. Pourtant avec la mauvaise réputation des jeux vidéos. Ils ont du mal à se faire entendre et les orthophonistes n’osent pas passer le pas car certains parents seraient réticents à l’usage des jeux vidéo...

Pourtant pas forcément besoin de souffrir chez l’orthophoniste pour progresser !

Il suffit de Jouer à des jeux vidéo d’action !
Pas des jeux conçus spécifiquement pour les DYS. Non ! De simples jeux d’action de qualité !

La bonne nouvelle pour eux c’est qu’il faut être régulier et jouer plusieurs fois chaque semaine pour que les bénéfices soient réguliers.

Et ces bénéfices arrivent très vite. Après seulement 12 heures de pratique, à raison de 9 sessions de 80 min. Cela a été démontré. Ces heures de jeux vidéos ont suffi à des enfants dyslexiques âgés de 10 ans à mieux lire, et plus efficacement que s'ils avaient travaillé avec des méthodes orthophoniques traditionnelles !

Comment ça marche ?

Pour tous : la pratique des jeux vidéo d’action a des effets positifs sur les aptitudes visuo-attentionnelless. Or les troubles visuo-attentionnels sont souvent à l’origine de dyslexies. En stimulant l’attention visuelle des enfants, les jeux vidéo d'action les entraînent à extraire rapidement l'information contenue dans les mots écrits.

Chez Blacknut on a des dizaines de jeux d’action pour les DYS avec par exemple : Yono pour les plus jeunes : découvrez ce jeu, Ginger pour les élèves de primaire : découvrez ce jeu ou encore Extinction pour les dys au collège ou au lycée : découvrez ce jeu.

Bientôt un jeu vidéo pour dépister et aider les dyspraxiques.

Les six saisons de Brûme pour les Dyspraxiques en priorité. ©TRALALERE

Le jeu vidéo « Les six saisons de Brûme » permet de dépister sereinement ces enfants et de les accompagner dans leurs apprentissages.

Le jeune joueur évolue dans un environnement « brumeux » où il est invité « à suivre des courbes, prévoir des trajectoires, reproduire un rythme, en jouant avec ses doigts, pour travailler la motricité fine et les capacités visio-spatiales.

L’objectif est de dépister les troubles moteurs et de sensibiliser les enseignants à la dyspraxie ou à la dyslexie souvent diagnostiquées trop tard, vers la fin du collège.Explique Catherine Rolland, responsable du projet.

Conçu en collaboration avec des spécialistes des troubles de l’acquisition du langage écrit et du jeu vidéo, « Les six saisons de Brûme » a été testé des mois durant dans l’Académie de Poitiers.

Le jeu est destiné à être diffusé largement. Même les enfants non DYS peuvent pouvoir y jouer avec plaisir.

Le jeu sera mis gratuitement à disposition dans des classes inclusives de l’académie. Sous sa version commerciale, il devrait être vendu à un petit prix (sous la barre des 6 €), sur Android dans un premier temps.

www.brume-le-jeu.fr
Sur le même thème