Home sweet Home, âmes sensibles s’abstenir

LeMag - Le 26 Janvier 2021
Image en une : ©YGGDRAZIL GROUP CO.,LTD

On vous prévient dès le départ au tout début du jeu, Home sweet home est interdit aux enfants et fortement déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de pathologies cardiaques. Un avertissement à prendre au pied de la lettre. Préparez-vous à une immersion dans un univers véritablement terrifique.

Voilà l’un des meilleurs jeux vidéo d'horreur inspiré par le folklore asiatique. Une pure merveille pour les amateurs de trouillomètre à zéro. Deux opus largement au-dessus des jeux qui misent sur le sang et les sursauts prévisibles à répétition. Dans Home sweet home c’est l'atmosphère elle-même qui est terrifiante, oppressante et stressante à souhait.

Le studio Yggdrazil, qui a créé les deux opus, n’est pas un studio exclusivement dédié au jeu vidéo, ils font aussi de l’animation, du color grading ou du design. On le ressent très vite, les décors sont une réussite et je ne vous parle pas de la bande son oppressante à souhait.

©Might and Delight

L'histoire de départ est des plus classique : vous incarnez Tim, qui se réveille dans un endroit inconnu et part à la recherche de sa femme Jane. Il sera bientôt poursuivi par une jeune femme cadavérique, très souple des cervicales, à la chemise ensanglantée et armée d'un cutter.

Home Sweet Home est donc, vous l'aurez compris, un survival-horror psychologique qui, à l'instar d'un Outlast, vous propose d'incarner un homme totalement démuni face à ses opposants et dont le seul moyen d'échapper à ces derniers sera de se cacher. Rien d’autre !
Le but n’est donc jamais de se défendre, mais de survivre, le tout à la première personne ce qui vous plonge (ou vous noie ?) littéralement dans cet univers inquiétant.

©Might and Delight

La force principale de Home Sweet Home est de varier les phases de jeu et de ne pas se contenter de vous demander simplement d'avancer et de vous cacher de vos assaillants. Vous serez souvent confronté à des petits puzzles à résoudre qui, à défaut d'être très difficiles, insufflent un peu de diversité à une aventure qui se bouclera en environ 7 heures pour la 1ère partie.
L'histoire intrigue suffisamment pour avoir envie de connaître le mot de la fin.
Mais pour cela il faudra immédiatement vous plonger dans la suite Home Sweet Home (Ep.2) (également chez Blacknut).

Qui débute de manière surprenante dans un endroit calme et agréable mais qui vous fera vite basculer dans de sombres forêts bruissantes de chuchotements avec un petit côté Blair Witch qu’on a adoré.

Notre conseil, jouez impérativement les deux épisodes dans le bon ordre !
Et préparez-vous à avoir le trouillomètre à zéro.

Home Sweet Home (Ep.1)

Vous êtes nouveau sur Blacknut ?

Je m'abonne

Vous êtes déjà abonné à Blacknut ?

Jouez maintenant
Plus d'informations sur le jeu

Jouez sur :

Une manette est recommandée pour ce jeu.

En savoir plus