Furi, le « Die and Retry » du futur

Rémi Capdevielle - Le 26 Janvier 2021
Image en une : ©The Game Bakers

Un jeu hybride pour les samouraïs chevronnés, amateurs de combats nerveux et tactiques. Si vous ne le saviez pas déjà, Furi va vous faire comprendre ce qu’est un vrai « Die and Retry » !

La souffrance a parfois du bon. Jouer trop longtemps à Furi pourrait même vous faire aimer ça ! Ce jeu unique en son genre est un mélange de jeu de combat et de « Shoot ‘em Up », où se succéderont des duels très très intenses contre des « boss » de plus en plus durs à battre et des phases de dialogues où un homme étrange avec un masque de lapin vous présente votre futur adversaire. Prisonnier des lieux, votre personnage est un samouraï aussi rapide que téméraire, armé d’un katana tranchant, d’un flingue et de pouvoirs insoupçonnés. Une seule option pour vous échapper : tuer les 10 gardiens.

Autant dire que la motivation est là. Problème : chaque gardien est un « boss » impitoyable qui aura une manière bien à lui de vous faire souffrir. Il vous faudra donc parfois succomber une première fois à ces coups pour les anticiper la prochaine fois. Oui, c’est ça un « Die and Retry » ! Et c’est souvent cruel.

©The Game Bakers

Mais dans Furi, la difficulté croissante et la réalisation de techniques spéciales assez complexes peuvent aussi rendre votre calvaire lumineux. Car en effectuant certaines « parades » ou attaques, vous pourrez non seulement faire très mal à votre ennemi, mais surtout regagner des points de vie ! A vous d’apprendre les combinaisons et de les utiliser au moment opportun, quitte à prendre des risques.

Patience et réflexion seront donc aussi essentielles que votre habileté au combat. Développé par le studio montpelliérain The Game Bakers, Furi va surtout charmer les experts de modes « hardcore » avec un joli tableau de chasse. Il pourra tout de même attiser la curiosité des joueurs plus « soft », grâce à une bande-son étonnante, véritable hymne à la musique électronique des années 80, signée tout spécialement par des artistes comme The Toxic Avenger ou Carpenter Brut.

©The Game Bakers

Une atmosphère qui colle d’autant plus aux graphismes surréalistes de Takashi Okazaki et son esthétique « néon-psychédélique » futuriste des plus immersive.

De quoi découvrir le concept du boss rush. Il faut du temps à investir et posséder des réflexes de chat… Mais quand on a fini on en redemande ! C’est ça la marque des grands jeux !

Furi

Vous êtes nouveau sur Blacknut ?

Je m'abonne

Vous êtes déjà abonné à Blacknut ?

Jouez maintenant
Plus d'informations sur le jeu

Jouez sur :

Une manette est recommandée pour ce jeu.

En savoir plus