C’est officiel : il y a plus de gameuses que de gamers en France !

LeMag - Le 07 Mars 2021
Image en une : ©Unsplash

Selon une étude du SELL, le jeu vidéo se féminise de plus en plus. Il faudra vous y faire messieurs !

Qu’on se le dise, et surtout en cette journée Internationale de la lutte pour le Droit des Femmes, le gaming n’est plus un monopole masculin (s’il l’a déjà été) ! Dans son bilan annuel paru la semaine dernière et repris par Europe 1, le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs, ou SELL, révèle que les joueuses françaises représentent désormais 51% du public français adepte des jeux vidéo ! C’est la première fois de l’histoire que la tendance s’inverse en France, où l’on compte près de 36,46 millions de « joueurs occasionnels ».

Le confinement a bien aidé

Selon le rapport, ce sont pas moins de 400.000 nouvelles joueuses qui ont été recensées depuis l’an dernier. Évidemment, le contexte sanitaire de l’année 2020 a aussi poussé plus que jamais auparavant des millions de français derrière leurs écrans. Ainsi, 71 % d’entre nous ont « occasionnellement » renoué avec leurs jeux vidéo d’enfance ou se sont essayés à de nouvelles expériences pendant la pandémie. Un phénomène sans précédent qui a d’ailleurs encore augmenté les revenus du secteur, dont le chiffre d’affaires s’élève à 5,3 milliards d’euros, soit une hausse de 11,3 % en un an.

Un « effet smartphone »

Pour Guillaume, Meyer, directeur d'études chez Ipsos chargé de la partie sociologique du rapport du SELL, la féminisation de l’environnement vidéoludique qui s’amorce depuis quelques années déjà a atteint un nouveau palier en 2020 grâce à nos nouvelles habitudes de consommation des jeux vidéo.

C'est principalement grâce aux jeux sur smartphones. Les femmes représentent 55% du public des jeux mobiles, alors qu'elles sont encore minoritaires sur les jeux pour consoles et les ordinateurs, à environ 46%.

Pas si étonnant, donc, quand on sait que notre smartphone est devenu la « première console de jeu » pour 18 millions de français, contre 16 millions pour la console de salon et 15 pour les ordinateurs !
Des gameuses qui souvent s’ignorent car elles n’ont pas le sentiment de faire partie de la catégorie des joueurs.

©DR

Un univers encore sexiste !

Devant une telle évolution, les créateurs de jeux vidéo ont rapidement compris que le public féminin était une cible à ne pas négliger.

Ils ont développé des jeux spécialement conçus pour cette nouvelle cible. Attention, nous ne disons pas qu’il y a des jeux qui ne sont pas faits pour les femmes mais selon les statistiques, les femmes seraient moins intéressées par les jeux dits classiques (jeux de combat ou de tir par exemple). Il semblerait que les femmes qui ont participé à l’étude se tournent davantage vers des jeux de gestion comme les très girly Delicious-Fabulous, sans oublier les Point and Click qui reviennent en force grâce au public féminin.
Hélas cela anime des débats parmi ceux qui se disent “gamers purs et durs”. Ils estiment (à tort) qu’il y a des « vrais » jeux et que ceux-là n’en font pas partie !
Ce qui crée encore des soucis dès qu’une gameuse se connecte en multijoueur sur des plateformes comme Call of Duty ou FIFA, elle se retrouve souvent, encore aujourd’hui, victime de commentaires sexistes et déplacés.

En 2021, il y a encore du travail en matière d’égalité...

Sur le même thème