Deponia, un héros odieux dans une série formidable

LeMag - Le 12 Mars 2021
Image en une : ©Daedalic Entertainment

Découvrez Rufus, le personnage le plus antipathique de l'histoire des Point & click.

C’est un fait, depuis quelques années les jeux en Point & click reviennent en force. Notamment parce qu’ils sont formidables pour réunir les familles autour d’une même histoire.
Deponia fait partie de ceux qu’il faut avoir joué si l’on veut se targuer de connaître ce pan de l’univers du gaming, au même titre qu’un Monkey Island ou qu’un Syberia.

Deponia (et ses trois suites) est probablement le jeu le plus connu du studio allemand Daedalic Entertainment qui s’est également démarqué avec la saga Edna et Harvey et le jeu suivi de Silence. Tous de vraies réussites !

©Daedalic Entertainment

L’originalité de Deponia réside dans le caractère épouvantable de son personnage principal Rufus : un fainéant à l'égo démesuré, odieux et prétentieux.

Rufus ne travaille pas, il squatte chez son ex-copine, vole et tente d'utiliser les autres à son avantage pour élaborer des plans farfelus afin de fuir sa décharge et rejoindre la cité d’Elysium. La cité des nantis qui vivent dans les cieux.
En général ses Plans d’évasions finissent mal… Sa dernière tentative aurait pu réussir mais en pensant sauver une princesse en péril, il l’a laissé tomber sur Deponia. Il va alors tout faire pour permettre à la jeune femme de regagner Elysium en l’emmenant avec elle. Pas désintéressé, le garçon ! C’est là que commence votre histoire.

Un synopsis qui peut faire penser à celui du film Elysium avec Matt Damon mais détrompez-vous les scénarios n’ont rien à voir.
Attendez-vous à rire et à vous arracher les cheveux en même temps lors d’énigmes retorses.

©Daedalic Entertainment

Deponia propose des graphismes très réussis inspirés des cartoons américain avec une belle galerie de personnages, tous un peu dérangés, des personnages drôles, très drôles même grâce à leurs échanges verbaux à l'écriture pointue et sarcastique.
Les décors sont magnifiques et s’améliorent de jeu en jeu.

Question gameplay, Deponia est vraiment facile à prendre en main. On clique, on attrape, on dépose dans son inventaire.

Comme dans tout bon jeu d’aventure, il vous faudra discuter avec les différents personnages rencontrés, fouiller chaque pièce de fond en combles, pour ramasser tous les objets utiles (ou pas !) et trouver quand et comment les utiliser. Certains nécessiteront parfois d’être combinés entre eux dans l’inventaire ce qui rappellera à certains les grandes heures des jeux LucasArt. Mais ne vous fiez pas aux apparences, il vous faudra un sacré sens de l’observation et pas mal de temps pour arriver à avancer dans l’intrigue à certains moments.

Deponia intègre aussi des mini-jeux sous forme d’énigmes. Elles sont parfois assez simples et d’autres fois très complexes. Je pense, par exemple, au passage où il vous faudra réussir à aiguiller des pigeons voyageurs. Bon courage !

©Daedalic Entertainment

On ne saurait donc tant vous inviter à découvrir cet univers qui vaut le détour.

Attention, Deponia ne propose pas de doublage en français mais des sous-titres et les énigmes seront souvent trop tarabiscotées pour les plus jeunes. Une bonne occasion de jouer avec eux.

Pour ceux qui auront aimé ce formidable jeu, les trois épisodes suivants de la quadrilogie sont également disponibles sur Blacknut.

Il faut les jouer dans l’ordre sous peine d’être perdu dans l’histoire. Une vraie Saga à ne pas manquer : Chaos on Deponia, Goodbye Deponia et Deponia Doomsday.

Deponia

Vous êtes nouveau sur Blacknut ?

Je m'abonne

Vous êtes déjà abonné à Blacknut ?

Jouez maintenant

Ce jeu peut ne pas être disponible dans votre pays ou région.

Plus d'informations sur le jeu

Jouez sur :

En savoir plus
Sur le même thème