Quand les céréales la jouent Rétrogaming

Le Mag - Le 01 Octobre 2020
Image en une : ©Nestlé Céréales

Nestlé et la très célèbre agence McCANN signent une nouvelle campagne nationale pour les céréales du petit-déjeuner Chocapic. Une campagne de pub, 100% digitale, qui réunit parents et enfants autour du jeux vidéo.

Lancé en 1984, Chocapic a été la première marque de céréales chocolatées commercialisée en France. Aujourd’hui, elle représente encore 30% des volumes de céréales de petit-déjeuner. La recette est simple : les parents achètent pour leur progéniture ce qu’ils aimaient enfant. Un processus nostalgique.

Oui mais voilà, les céréales n’ont plus le vent en poupe, trop sucrées, trop peu nourrissantes, trop gavées d’huile de palme…
L’objectif de cette campagne est donc de faire revivre le chemin parcouru par la marque pour rendre les céréales de petit-déjeuner plus saines afin de répondre aux nouvelles exigences de consommateurs de plus en plus responsables.

La campagne McCann cible les parents

Les parents sont aujourd’hui décisionnaires concernant le petit-déjeuner de leurs enfants. Pour s’adresser à cette cible, McCann a conçu un dispositif leur permettant de revenir sur les grandes étapes qui ont permis aux céréales d’atteindre le ‘Nutriscore B’ à travers un jeu vidéo au style rétro, rappelant ceux auxquels ils jouaient dans les années 80-90.

Un jeu vidéo a donc été créé.

©Nestlé Céréales

Le lancement de ce jeu fera l’objet d’un relai via des influenceurs. Tous recevront un paquet de Chocapic mais surtout une console vidéo portable aux couleurs du produit et son jeu « Chocapic Retro-Game » qui a été développé spécialement pour cette campagne.

Un petit air de Gameboy qui devrait donner envie aux parents de montrer le jeu à leurs enfants tel une madeleine de Proust.

Malin !

Chocapic et le jeu vidéo une véritable histoire !

Depuis toujours la marque a utilisé le jeu vidéo pour avoir la cote auprès des enfants. D’abord avec des pubs mettant en scène des « gamers » de l’époque, puis, en offrant carrément des jeux vidéo complets (comme celui de Fort Boyard avec Microïds) dans leurs paquets de céréales. Les jeunes parents s’en souviennent sans doute.

©DR