Tout comprendre de l’esport

Des compétitions suivies par plus de 5 millions de français, des athlètes de la manette qui commencent à être hyper bien payés, des sponsors en pagaille, seriez-vous passé à côté du phénomène esport ? Pas de problème on vous explique tout, suivez le guide.

100 Millions de spectateurs à traver le monde.
Ce 10 novembre 2019, Paris accueille la grande finale du jeu compétitif le plus populaire sur la planète : League of Legends. Depuis quelques années, l’engouement pour l’esport connaît une croissance exponentielle.

L’esport qu’est-ce que c’est ?

Quelle que soit l'orthographe : esport, e-sport ou encore eSport... on vous explique tout ici avec même un petit lexique.

Et l’Argent coule à flot

Le principal club français d'esport, Team Vitality, a inauguré le 6 novembre (2019) son « vaisseau amiral », en plein coeur de Paris. Cet été, il avait emménagé un centre d'entraînement au coeur du Stade de France. En début de semaine, il a sécurisé une nouvelle levée de fonds de 34 millions d'euros.

Plus le public est nombreux, plus les moyens investis augmentent et plus nombreux sont les joueurs qui peuvent vivre de l’esport.
Les compétitions sont devenues de plus en plus professionnelles au cours des années. Aujourd'hui, certains décrochent des pactoles en remportant des compétitions dont les gains ne cessent d'augmenter.

Mais pour un bon joueur national, le salaire n’oscille qu’entre 1500 et 3000 Euros par mois. Il faut passer aux compétitions Internationales pour toucher le pactole.
Ainsi le vainqueur du championnat du monde de Fortnite a gagné trois millions de dollars. Loin de la télé, les spectateurs suivent ces tournois sur des plateformes en ligne (Twitch.tv, Mixer…), on vous explique tout ici.

Mais il n’y a pas ques les gains dans les tournois. loin de là.
Les esportifs produisent , des « streams » (des vidéos en direct ), le moyen de se créer une communauté de fans. Des gens qui les regardent jouer !
Les marques vont alors sponsoriser ces joueurs qui streament et compléter ainsi leurs revenus.
Le plus célèbre en France s’appelle Corentin Houssein mais tout le monde le connaît sous le nom de « Gotaga ». Vous pouvez découvrir son visage sur les nouvelles canettes Red Bull qui le sponsorise moyennant des sommes faramineuses.

©Red Bull / Gotaga

Une Aubaine pour les marques

Elles touchent ainsi un public jeune qui ne regarde plus la télé, se méfie des médias traditionnels et utilise des bloqueurs de publicité.

Les jeux les plus populaires (c’est à dire dont les streams de compétitions d'esport professionnelles sont les plus regardés) sont :
League of Legends - avec 240 millions d'heures de visionnage en 2018
Counter-Strike: Global Offensive - 212 millions d'heures
DOTA 2 - 180 millions d'heures
Overwatch - 96 millions d'heures
Hearthstone - 43 millions d'heures
Heroes of the Storm - 19.5 millions d'heures
StarCraft 2 - 17.5 millions d'heures
Rainbow Six Siege - 14.5 millions d'heures
PlayerUnknown’s Battlegrounds - 14 millions d'heures
Rocket League - 13 millions d'heures

Sans Oublier Call of Duty et surtout Fortnite qui n'apparaissent pas dans cette liste car leurs fans préfèrent les streams qui ne couvrent pas les compétitions officielles moins nombreuses dans ces jeux.
Ou encore les indéboulonnables, Mario Kart, Fifa et Clash Royale, qui sont davantage pratiqués que regardés.

Conséquence de cet engouement, voilà tout un écosystème qui s’organise.

Des écoles du jeu vidéo se sont donc lancées sur ce nouveau marché. Toutes les formations proposées ne sont pas les mêmes mais elles ont toutes un point commun : elles sont privées (voir la liste), sauf celle de Tony Parker.

Il y a même des cours particuliers pour joueurs en herbe.

Des applications pour vous aider à devenir un pro, et des bourses pour entrer dans des facs américaines.

Par ailleurs, être bon aux jeux vidéo est une qualité de plus en plus recherchée par les entreprises. Par exemple, les métiers de la cybersécurité recrutent de plus en plus de joueurs. Les services secrets également !

Le jeu devient aussi partie prenante du processus de recrutement.

En 2019, à Paris, une compétition de jeux vidéo a même eu lieu entre étudiants de grandes écoles et RH de grandes entreprises.

Avec un marché ayant connu une croissance des recettes de plus de 400% en moins de 5 ans, l'industrie de l’esport jouera bientôt dans la même cour que celle du foot, du Basket ou du Baseball.
En Corée du Sud c’est déjà le cas.

Inutile donc de priver vos ados de manettes ! Ils ont (peut être) leur avenir entre leurs doigts.

LE LEXIQUE DU JEU VIDÉO